Focus sur un matériau formidable : le béton cellulaire. Aujourd’hui, j’ai envie de vous inviter plus en détails dans l’appréhension et la manipulation de ce matériau original. En effet, ce guide est l’occasion d’en apprendre un petit peu plus sur les caractéristiques techniques du béton cellulaire si vous décidez de concevoir de la décoration ou du mobilier.

Qu’est-ce que le béton cellulaire ?

Comme je l’expliquais dans mon précédent article, « le béton cellulaire provient du mélange du calcaire et d’ardoise polie, le tout finement moulu et largement aéré », ce qui en fait un matériau résolument léger et modelable. C’est une belle opportunité pour faire travailler sa créativité en sculptant ou moulant la matière au gré de ses envies. Sachez qu’il est évidemment tout à fait possible de remplacer le béton cellulaire par du ciment (égaline) pour un rendu plus lisse et moins aéré.

Ses avantages

  • Sa légèreté est un atout de choix pour la manipulation, le transport et la mise en oeuvre
  • Son isolation extrêmement efficace grâce aux bulles d’air emprisonnées à l’intérieur
  • Sa modelabilité permet une découpe et une structuration en toute simplicité
  • Son moulage simplifié permet d’utiliser des joints minces car il y a peu d’eau dans ce matériau

Ses inconvénients

  • Le risque de fissure est élevé en comparaison avec les parpaings ou les briques
  • C’est un matériau friable, il sera donc difficile de sceller ou fixer des objets sur celui-ci
  • Possibles implications sanitaires (cancer, Alzheimer..) à cause de l’inhalation des poussières

Vous l’aurez compris, le béton cellulaire à tout de même beaucoup à offrir pour des inconvénients mineurs, à condition que vous vous protégiez bien les voies respiratoires avec un masque adapté. La conception du moule est la partie la plus intéressante dans la mesure où c’est l’étape qui va formaliser la forme de votre création. Certaines personnes préfèrent se simplifier la vie en utilisant des objets du quotidien pour y mouler directement le béton cellulaire (comme l’utilisation d’un seau pour fabriquer l’assise en béton d’un tabouret, bonne idée), mais en ce qui nous concerne, nous allons partir de zéro en essayant d’imaginer ensemble tous les objets et toutes les matières qui pourraient nous être utiles à la conception de nos moules.

Béton cellulaire DIY Béton cellulaire DIY Béton cellulaire DIY Béton cellulaire DIY

Pour faire simple, je vais vous citer des idées au kilomètre puis illustrer le tout ci-dessous : métal (seau, cache-pot), plastique & PVC (yaourts, tubes, coudes, gouttières, jardinières), carton (boites de céréales, colis, birtchbox, rouleaux de papier toilette, verres en carton des fast-food), arts de la table (verres, tasses, bols, récipients) etc. Bon, je pense que vous commencez à cerner tout le potentiel qui se cache dans nos maisons. Si vous avez de bonnes idées à nous partager, laissez un commentaire en fin d’article, je me ferais un plaisir de mettre à jour l’article en vous citant.

Des idées à la pelle pour trouver l’inspiration

Avec ce matériau, il vous est possible de fabriquer absolument tout ce que vous avez envie. Le plus difficile pour bien maîtriser les finitions de vos créations tient plutôt dans la préparation des moules. Avant de se lancer, il est nécessaire de penser votre idées de A à Z pour éviter de tomber dans des écueils et de devoir recommencer depuis le début. Maintenant que vous savez pratiquement tout sur le béton cellulaire, il est grand temps de se lancer. Profitez de ce guide pour vous inspirer de ce qui se fait de mieux avec du béton cellulaire. Commencez par l’adaptation de créations existantes en personnalisant leurs formes et les finitions pour leur offrir un style parfaitement en harmonie avec votre intérieur et vos envies.

beton-cellulaire-diy-guide-ultime-1

beton-cellulaire-diy-guide-ultime-2

Sources :

ateliers DIY