Que vous soyez au début de votre projet artisanal ou votre entreprise soit déjà créée, rédiger un business plan ou plan d’affaires est une tâche des plus importante.

Un business plan est pratique, il met sur papier l’ensemble de vos idées de façon claire et ordonnée et vous donne une base de référence qui vous servira pour construire vos prévisions et objectifs. Cependant, il est aussi primordial de rédiger un plan d’affaires si vous souhaitez obtenir ds financement auprès d’investisseurs privés ou d’autres organismes.

Tout bon business plan doit décrire vos buts, objectifs et prévisions, et montrer que vous avez mûrement réfléchi les différents aspects de votre projets, ce qui comprend vos capacités et compétences personnelles, mais aussi tous les autres éléments qui prouveront que vous êtes aptes à faire avancer les choses et rendre votre activité pérenne.

Différentes parties clés composent un plan d’affaires. La longueur de votre business plan et de chacune de ces parties peut varier en fonction de votre activité, de l’objectif du business plan et des points que vous voulez mettre en avant. Demander à un professionnel de le faire à votre place est une mauvaise idée, car ce document doit refléter votre personnalité et l’identité de votre projet, ce qui fait qu’il est unique. Il est donc préférable de le faire vous même, mais si vous n’en avez jamais fait précédent, vous pouvez tout de même vous faire aider par un expert (vous pouvez par exemple contacter Yearn pour vous aider).

Les éléments clés d’un plan d’affaires

Partie 1 – Présentation synthétique de votre projet artisanal

La première partie introduit et résume votre projet. Vous devez vous concentrer sur l’idée de l’entreprise, votre marché, les opportunités d’affaires, l’investissement financier dont vous avez besoin (si vous en avez besoin), l’intérêt/le bénéfice que peuvent attendre les prêteurs. Tout cela en une ou deux pages.

Partie 2 – Vous

Dans cette partie, vous devrez mettre en avant qui vous êtes sur le plan professionnel et personnel. Vos expériences précédentes, vos principales réalisations, vos passe-temps et passions (s’ils sont en rapport avec le projet) entrent donc dans cette partie. Concentrez-vous sur la façon dont vous prévoyez de gérer votre projet artisanal. C’est une section très importante, passez-y le temps qu’il faudra !

Partie 3 – Ce que vous vendez

Présentez de façon simple mais suffisamment descriptive et détaillée les produits et/ou services que vous envisagez de vendre. Expliquez en quoi votre offre est unique, parlez de la façon dont vos produits/services sont élaborés et parlez brièvement de la concurrence existant sur votre marché. Deux pages devraient suffire.

Partie 4 – Comment vous le vendez

Cette partie concerne votre approche opérationnelle, c’est-à-dire vos choix marketing pour vendre vos produits. Détaillez :

  • Comment vous avez l’intention de commercialiser le produit ou le service,
  • A qui : votre public cible,
  • Où : La situation géographique de votre entreprise, sur internet et/ou en physique…
  • Comment vous comptez vous faire connaître,
  • Qui sont vos principaux concurrents (de façon un peu plus détaillée cette fois),
  • Les avantages uniques de vos produits,
  • Les prix que vous allez appliquer.

Cette partie devrait faire environ trois à quatre pages, en mettant les détails et les chiffres en annexe.

Partie 5 – Le processus

La cinquième partie porte plus sur les ressources et la logistiques. Vous pouvez y détailler qui sont vous fournisseurs, l’équipement et le local dont vous avez besoin pour produire vos produits et services.

Partie 6 – La douloureuse

La section 6 de votre plan d’affaires correspond à l’analyse financière. Ce sont deux à trois pages qui résumeront vos prévisions : bénéfices ou pertes éventuelles au démarrage, prévisions de bénéfices à long terme, vos flux de trésorerie sur un ou deux ans, en mettant en évidence les principaux risques qui pourraient avoir une incidence sur la bonne réalisation de vos objectifs.

Cette partie peut être conclue par une analyse de vos forces et faiblesses, que vous confronterez aux opportunités et menaces qui se présentent à vous.

Partie 7 – La conclusion

Pour conclure votre plan d’affaires, vous pouvez repréciser vos objectifs à court et long terme, le détail de vos besoins en financement et les avantages éventuels pour les investisseurs en une ou deux pages.

C’est un boulot laborieux, mais il est indispensable pour lancer son projet artisanal. Les longueurs de pages sont seulement données à titre indicatif et vous êtes libres de faire différemment à condition d’être synthétique et cohérents. Une point d’esthétique est aussi la bienvenue !

ateliers DIY