Des projets farfelus il en existe une palanquée, mais qui aurait deviné qu’une imprimante 3D, spécialement conçue pour la technique du tricot, sortirait un jour ? Et pour tout vous avouer, je ne pensais pas un jour faire un article mêlant tricot et technologie (DIY Tricot) !

DIY Tricot : Une machine pour tous nous remplacer

L’impression en 3D est une merveilleuse solution, si vous avez l’envie de créer des objets en plastique, en métal ou même en céramique à la rigueur. Mais comment faire si vous avez envie de partir sur un conception qui pourrait… vous tenir chaud ? Quelque chose, comme par exemple, une écharpe ou un pull-over à la main ?

DIY Tricot : Des modèles pour tout

C’est la question à laquelle répond Kniterate, une «tricoteuse numérique», qui permet de facilement télécharger des « plans/patrons », puis de les importer directement dans cette machine tout droit sortie du futur. Des modèles plus simples comme les foulards et les cravates peuvent être tricotés entièrement via Kniterate, tandis que des pièces plus complexes comme les robes ou les pulls nécessitent un peu d’assemblage une fois que la machine a fait son travail.

La société derrière cette innovation développe également une application pour faciliter la conception de nouveaux modèles, ajouter des images et du texte, et personnaliser le type de points utilisés.

Il est vrai que cette machine peut apparaître comme une véritable révolution auprès des consommateurs qui ne connaissent pas bien le tricot et trouvent la pratique bien trop difficile d’accès, mais il est nécessaire de se poser la question du plaisir, surtout lorsque l’on évoque le DIY ! Bien que l’objectif des 100 000$ ait été atteint extrêmement rapidement, je vous encourage tout de même à soutenir le projet car l’initiative à au moins le mérite, d’une certaine façon, de favoriser la démocratisation de la pratique.

ateliers DIY