Il y a des moments où certaines choses nous prennent comme si une mouche nous avait piqué. Et fabriquer une enceinte diy doit surement faire partie de ses lubies dont on peine à se débarrasser ! Alors pour assouvir votre soif de création je me suis penché sur la conception d’un lot de 2 enceintes diy. Attention, ce guide en 2 parties est notamment destiné aux bricoleurs avertis et aux amateurs de musique.

Fabriquer ses enceintes a quelque chose de gratifiant (surtout au regard des prix pratiqués), mais fabriquer des enceintes de A à Z peut relever de l’exploit et devenir un exercice périlleux tant les notions nécessaires à la conception sont nombreuses : application du bon filtre, choix des volumes, des matériaux etc. L’image parle d’elle-même !

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-modele

Enceinte DIY : Où trouver l’électronique adéquate

Il n’est pas forcément évident de trouver l’électronique qui sciera parfaitement à votre intérieur. Ce que je vous propose c’est de vous pencher sur la valorisation en exploitant vos vieilles enceintes d’ordinateur. L’avantage des enceintes d’ordinateur tient dans leur simplicité d’intégration. Pour les plus acharné(e)s, vous pourrez vous orienter vers l’achat d’un kit comme le propose la marque Focal. Si la qualité est nettement supérieure aux enceintes de bureau, en revanche, le prix n’est plus du tout le même ! Comptez environ 130 euros pour un kit d’enceintes de plus de 100 Watts.

Cliquez-ici pour voir le kit Focal

enceinte-diy-blog-do-it-yourself (6)

Interconnexion et management du câblage

En ce qui concerne le câblage, j’ai le plaisir de vous partager quelques liens qui sauront vous guider au travers du management et de la distribution des connexions. C’est une étape difficile, mais nécessaire. je vous laisse découvrir chacun des dossier, à lire paisiblement pour en appréhender toutes les subtilités :

Enceinte DIY : Structure et compatibilité acoustique

La conception d’une enceinte repose avant tout sur la compatibilité acoustique des matériaux que vous allez employer en façade et à l’intérieur. En parcourant le forum d’Audiofanzine, j’ai trouvé une réponse vraiment pertinente quant au choix des matériaux. Nous devons cet éclaircissement à Yoyo70 :

Le plus gros problème avec le bois massif c’est qu’il est très sensible aux variations d’humidité de l’air: la faute aux différentes couches (densité différente suivant les années) et aux noeux, qui font que le bois travail sans arrêt et de façon non uniforme (c’est pour cela que les meubles en bois massif craquent). Donc avec ce travail incessant il y a risque fissurage du bois.

Le bois compressé ou reconstitué (MDF, agglo ou contreplaqué haute densité) ne souffre pas ou très peu de ces problèmes dû à l’humidité, leur déformation est beaucoup plus uniforme ce qui fait qu’il n’y a pas de déformation du panneau de bois, et pas de risque de fissures. En plus, la densité d’un panneau de bois reconstitué est supérieure à beaucoup de bois massifs.
Reste juste à choisir le bois en fonction de l’utilisation (l’agglo est suffisant en intérieur mais pas en touring) et du porte monnaie.

L’idéal est d’utiliser du contreplaqué mutliplis en bouleau (de Finlande) traité « marine ». Il est résistant mais aussi assez cher : environ 200€ pour une plaque de 3m x 1,5m.

Découvrir la conception étape par étape d’un caisson en bois

Pensez à l’intégration des évents et du bornier

Selon le livre audio de Mario ROSSI, l’évent doit être placé le plus proche possible du haut-parleur afin d’obtenir un couplage acoustique entre les deux éléments. Pour participer au réglage bas- médium et médium vous pouvez tapisser l’intérieur de l’évent avec de la thibaude.

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-event

Et si vous avez envie d’affiner vos calculs afin de trouver la taille exacte des évents que vous devez intégrer, Monsieur Dominique PETOIN s’est fait un plaisir de créer un formulaire très bien expliqué à l’adresse suivante. Si votre évent est trop long pour rentrer intégralement dans le caisson, pensez à utiliser un coude qui vous sauvera la mise :

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-event (2)

évent avant

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-event (1)

évent après

Le bornier, ce petit boitier que l’on retrouve au dos des enceintes et caisson de basse, permet de relier électriquement l’intérieur de l’enceinte (les composants) et l’extérieur (l’amplificateur). Préférez l’achat de 2 bornes en laiton pour éviter les pertes sonores (voir le bornier de droite sur la photo ci-dessous).

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-bornier

Veillez à la qualité du câblage

La qualité de vos câbles est déterminante dans la qualité du son que vous souhaitez atteindre, qui plus est lorsque l’on parle de HiFI (Haute Fidélité). En effet, un phénomène de perte peut survenir si vos composants sont de piètre qualité ou ne respectent pas les normes en vigueur. Mikachat du forum Hardware s’est fait un plaisir de préciser cette notion de qualité avant de terminer sur une note concernant le doublage du câblage :

Dans le grave, il faut véhiculer un courant important sans perte, c’est à dire sans introduire de résistance excessive dans le circuit, sinon, on modifie le facteur d’amortissement et donc la tenue de la membrane du haut-parleur. Dans l’extrême aigu, le principal souci est l’effet de peau. Il n’est pas utile d’utiliser du câble de fort diamètre. Du câble de téléphone est suffisant et on peut mettre plusieurs fils en parallèle, ce qui diminue d’autant l’impédance dans les fréquences élevées.
Le seul intérêt que je vois dans ce double câblage est de pouvoir utiliser des câbles différents suivant les fréquences transmises. Enfin, il faut éviter de trop rapprocher des câbles véhiculant des signaux différents s’ils attaquent les haut-parleurs directement, sans filtre pour des raisons d’induction.

Enceinte DIY : La mousse acoustique de façade

La mousse acoustique est un composant très important dans l’élaboration de ses enceintes. En effet, elle offre la possibilité de contenir les ondes stationnaires internes si votre enceinte est fermée. Pour couvrir les parois intérieures de vos enceintes vous allez devoir exploiter de la mousse acoustique qui se chargera de laisser passer le son sans aucune gêne. Attention, à l’épaisseur et à la densité de la mousse que vous choisirez car cela impactera le litrage (volume) de votre caisson/colonne. Préférez une épaisseur allant de 2 à 4 cm, mais notez tout de même que vous n’entendrez certainement pas la différence.

enceinte-diy-blog-do-it-yourself-mousse-acoustique

Voici une précision intéressante d’un utilisateur averti du forum d’Aufanzine, Ghhhh :

Mettre de la mousse ou de la laine est utile dans des enceintes reproduisant des fréquences supérieures à 100Hz. Choisir le bon matériaux et la bonne disposition est un domaine trop vaste pour ce sujet. Mais en tous cas, jamais de mousse ou de laine à proximité des extrémités des évents, ça perturbe l’écoulement de l’air et change l’accord de l’enceinte !

Cliquez-ici pour trouver de la mousse de façade

Compte tenu de la densité technique des informations, j’ai choisi de le réaliser en deux parties. La seconde partie sera diffusée la semaine prochaine même heure, même jour pour que vous puissiez découvrir les spécificités de l’intégration des haut-parleurs et la conception du filtre audio. Pour les néophytes qui n’auraient pas plus envie que ça de concevoir leurs propres enceintes HiFi, nous avons aussi une petite surprise : une alternative conçue par le M.I.T.

Enfin, si vous avez des remarques à nous partager, rendez-vous dans la partie commentaire !

ateliers DIY