Souvenez-vous du concept de « Fablab« , aujourd’hui nous avons envie de faire un focus sur un fablab nantais pas comme les autres : FabMake. Plutôt destiné aux professionnels, bien qu’ouvert à tous, cet espace de création (présent dans les locaux du Technocampus EMC² à Nantes depuis 3 ans) connait un succès notable !

fablab-nantes-fabmake(14)

Nous avons interviewé Olivier Daïrien, manager de FabMake, pour qu’il nous parle de ce projet si particulier.

Fablab nantais : La genèse de « FabMake »

Fabmake est une initiative de l’IRT Jules Vernes, qui salarie une centaine de personnes dont 70 ingénieurs/chercheurs dont les domaines de prédilection comprennent la robotique, la cobotique, les procédés de fabrication avancés, les « usines du futur » et autres domaines de la recherche avancée à destination des industriels, partenaires de ces projets.

Quel est le rôle de l’IRT Jules Verne dans Nantes Tech ?
Nous nous concentrons sur l’axe « Digital Manufacturing » en favorisant le rapprochement entre nos chercheurs et ingénieurs, ceux de nos membres industriels et académiques et les acteurs du numérique. Pour ce faire, nous développerons, avec le Pôle EMC2, des actions spécifiques de rencontres multi-profils et d’aide à la création et au développement de start-ups au sein du FabMake. Nous avons aussi intégré l’équipe opérationnelle de Nantes Tech.

fablab-nantes-fabmake

Fablab nantais : La promesse de « Fabmake »

FabMake est une réponse pour aider les industriels à réaliser des prototypes plus rapidement, facilement et de façon plus performante et économique pour leurs projets. C’est aussi un moyen pour les entreprises de bénéficier d’une ambiance créative et d’une émulsion entre les différents pratiquants, chercheurs, prototypeurs… présents sur les lieux.

Bien qu’il soit ouvert à tous, il se concentre sur des thématiques d’application spécifiques qui ne concerneront pas le grand public. Les profils présents sont donc majoritairement des auto-entrepreneurs aux grandes entreprises comme Airbus.

FabMake accompagne ses clients de l’identification du besoin à la réalisation du prototype, en passant par de multiples phases de conseils sur les outils, solutions techniques, maquettage, phases de tests etc. Enfin, les aspects entrepreneuriaux sont gérés par ses partenaires.

FabMake, le modèle économique en quelques chiffres

Deux types de forfaits sont proposés :

  • Formule découverte : 75€ pour 1 mois
  • Formule abonné : Formule à 35€/mois sur 6 mois = 210€

Tout deux intègrent l’accès aux locaux, une petite formation et la possibilité d’utiliser les machines. Cependant, ils ne comprennent pas les consommables qui inhérents à chacun des projets. FabMake met tout de même à disposition de ses abonnés un magasin, un local dans lequel ils pourront retrouver l’essentiel des matériaux de base pour concevoir des pièces prototypées (bois, métaux, matériaux en tout genre…). FabMake rassemble déjà une communauté de 60 abonnés depuis son lancement.

C’est aussi un espace propice aux conférences animées par des intervenants extérieurs, à des journées de rencontres et d’échanges autour de thématiques techniques : les Meat Breaks (workshops, ateliers, conférences, tables rondes…) : 1 à 2 mercredis par mois.

Des rencontres payantes sont aussi proposées (environ 10€) et animées par des intervenants extérieurs.

Fablab nantais : L’espace de conception de Fabmake en photos

Nous tenons sincèrement à remercier Olivier pour sa disponibilité et lui souhaitons d’atteindre ses objectifs rapidement. En effet, il estime que l’avenir de FabMake se profile dans l’exploitation de machines industrielles avancées et assistées par des opérateurs spécialisés, permettant d’initier des productions plus pointues et d’attirer des projets plus pointus et de plus grande envergure.

Dites-nous dans les commentaires si vous êtes intéressés par ce type d’initiative et si c’est le genre d’endroit dans lequel vous iriez pour apprendre à concevoir et formaliser vos idées créatives !

ateliers DIY