Véritable phénomène de société, on peut désormais dire que la société Suédoise fait partie intégrante du patrimoine mondial de l’équipement de maison, mais aussi de la culture populaire notamment grâce au IKEA HACK, une « subculture » encore méconnue du grand public.

Ikea hack : Même les designers s’y mettent

Il est une évidence, les temps changent. Mais si l’on m’avait dit qu’un jour une marque comme IKEA serait à tel point ancrée dans notre culture populaire, je n’y aurais pas cru un seul mot. Le célèbre cabas IKEA vendu pour 80 centimes d’euros seulement est devenu si iconique que même la mode s’en empare. Le tsunami a d’abord démarré par la réinterprétation du sac bleu « Frakta » en tote bag de cuir bleu par la célèbre designer de mode Demna Gvasalia au bénéfice de la collection homme Balenciaga, pour la modique somme de 2145$.

Crédit photo : Balenciaga « Arena tote »

Ikea hack : Des détournements très… inventifs

Peut-être que le monde ne tourne pas rond, mais qui suis-je pour juger ? D’un point de vue purement esthétique, ce détournement est probablement répréhensible. Cependant, si l’on prend le temps de regarder le projet de plus près, non-seulement nous saluerons l’effort de retouche, qui préserve une grande partie du matériau d’origine sans un soucis éco-responsable, mais aussi l’intérêt de ce type d’idée pour continuer à promouvoir la valorisation, un thème qui me tient particulièrement à coeur.

Parce que je ne pouvais pas vous laisser sans un brin d’humour, voici deux détournements DIY absolument… déroutants.

Ikea hack Ikea hack

ateliers DIY