Aujourd’hui, c’est un plaisir de recevoir Marine Becker alias « Jolie Geekette« , créatrice d’objets « geeks » en tous genres ! Découvrez une passionnée d’objets emblématiques issus de jeux vidéo cultes, de matériels informatiques et de sagas intergénérationnelles telle que Star Wars !

Salut marine, le « Do It Yourself « , comme Obélix, tu es tombée dedans quand tu étais toute petite ?

Pas vraiment, petite je jouais beaucoup aux jeux-vidéos et je ne touchais pas franchement aux travaux manuels. C’est quand j’ai commencé à avoir du temps à moi après les études et le travail que j’ai commencé à m’y intéresser. Du coup j’essaie de développer mes compétences sur tous les domaines du DIY, je touche à tout et je suis très avide de nouveautés !

Tes créations sont réellement originales ! Quelle est ta botte secrète pour avoir de pareilles idées ?

Merci ! Ma botte secrète c’est de les faire d’abord pour moi : si elles me plaisent et que j’y met tout mon cœur alors certainement que ça plaît aux autres ! Je mets beaucoup de temps pour faire mes bijoux rétros par exemple car je cherche les sprites exacts des jeux dont ils sont tirés, parfois je les garde tels quels et parfois je les modifie… c’est vraiment au cas par cas !

Se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat est téméraire ! Qu’est-ce qui a été à l’origine de cette envie de développer ton business et est-ce si motivant et gratifiant que cela y paraît ?

À l’origine j’ai fait mes bijoux pour moi, pas dans le but de les vendre ensuite. Mais j’ai eu une phase très productive et je me suis retrouvée avec des centaines de références parfois en plusieurs exemplaires ! J’ai commencé à en offrir autour de moi, à les montrer et on m’a demandé si je les vendais, où on pouvait les trouver… je n’avais rien à perdre du coup j’ai décidé de me lancer, appuyée par mon chéri qui m’a initié au monde du e-commerce !

Ça ne fait qu’un an que tout ça a démarré, c’est toujours très motivant de se dire que d’autres personnes aiment mes créations, mais parfois c’est compliqué. Être entrepreneur, ça veut dire tout faire soi-même : les bijoux, la recherche, le SAV, les démarches auprès des boutiques… j’ai envie d’en faire plus mais je suis freelance développeur web et community manager à côté donc j’ai du mal à tout faire en même temps. Je fais de mon mieux !

Crois-tu que le “Do it Yourself” est une mode ou est-ce que demain ce sera un thème très encré dans nos habitudes de vie comme commence à l’être le développement durable ?

Je pense que le DIY c’est quelque chose qui devient une mode sur des thèmes précis : je vois de plus en plus de personnes qui se lancent dans la création de bijoux par exemple et c’est très bien, mais plus les gens se disent « on peut le faire chez nous » moins ils achètent aux créateurs. Je pense que pour se différencier dans le futur, il faudra se lancer dans des choses vraiment « lourdes » manuellement : le verre, le fer, le bois, tout ce qui demande à la fois de la patience, de la créativité mais aussi un savoir-faire particulier. Ou alors être sur une niche précise 🙂

Je ne pense pas que tout le monde va s’y mettre par contre, c’est comme le développement durable malheureusement… mais je vois bien dans le futur des blogueur(ses) DIY devenir très connues comme certaines blogueuses mode par exemple !

Un petit oiseau m’a dit que tu avais déjà lancé ton site e-commerce ! Pourquoi avoir choisi cette solution et en es-tu satisfaite ? As-tu déjà envisagé de créer tes propres ateliers pour transmettre tes techniques et divertir les intéressés ?

Ma solution e-commerce avec Wizishop c’était pas mal mais mon chiffre d’affaire restait trop petit pour faire appel à eux plus longtemps, je suis donc passée sur Etsy. En fait mon but c’est d’être présente sur plusieurs plate-formes : Etsy, ALittleMarket et créer mon propre site de e-commerce (je planche dessus !).
Pour ce qui est des ateliers j’aimerais beaucoup ! Sur des thèmes comme « Créez votre set de dessous de verre rétros » ou « Les bases du hama en 3D »… si certain(e)s sont intéressé(e)s qu’ils me fassent signe et je verrai pour trouver un local ! 🙂

Avec autant d’activités, des projets tu dois en avoir 1000 ! Qu’est-ce qui t’attends de merveilleux dans les mois à venir ?

D’abord la création de mon site e-commerce et ensuite une amélioration des photos que j’y mets, il faudra peut-être que je prenne des cours. Je me développe aussi grâce au dépôt-vente chez des indépendants du jeux-vidéo comme Addict Games à Nantes et Tours, je cherche des boutiques indépendantes qui ont une clientèle geek partout en France alors j’espère en avoir 5 ou 6 de plus d’ici l’année prochaine !

Les lecteurs vont-ils prochainement te retrouver sur Yearn pour partager ton bonheur et ta bonne humeur ?

Avec grand plaisir ! 🙂 J’attendais avec impatience qu’une initiative comme Yearn-Magazine.fr arrive, car je savais déjà qu’il était en préparation :p Je trouve que c’est une idée excellente, bien sûr je vais suivre avec attention tout ce qui s’y passe et vous y retrouverez très prochainement mes articles !

Crédits photos Marine Becker

Yearn-Medias-sociaux-Twitter Yearn-Medias-sociaux-Facebook Yearn-Medias-sociaux-GooglePlus

ateliers DIY