Reproduire la nature

L’objectif lorsqu’on fabrique un terrarium est de prendre des éléments naturels et de les mettre en scène de façon à reproduire un environnement naturel. C’est comme capter l’expérience de marcher dans la forêt et d’observer un microcosme saisissant. Très à la mode, les terrariums apportent bien plus qu’une touche décorative naturelle, ce sont des portes ouvertes vers un monde féerique que nous allons apprendre à reproduire dans ce dossier qui leur est consacré.

Le contenant

Tout commence avec le contenant. Un terrarium doit être composé de surfaces en verre clair, non seulement pour pouvoir admirer votre création, mais aussi pour permettre aux plantes d’absorber la lumière extérieure.

Au-delà des ce aspects pratiques, les qualités réfléchissantes du verre contribue à la beauté de cet élément de décoration moderne. Vous pourrez dans certains cas personnaliser la structure pour apporter une nouvelle touche déco !

Les terrariums peuvent prendre différentes formes et tailles. De la boite de biscuit ou du pot de cornichon, à la cloche en verre en passant par les bouteilles anciennes… Trouver un contenant n’est donc pas la tâche la plus complexe dans la création d’un terrarium !

Pour autant il est parfois plus simple de commencer par choisir le contenant, qui conditionnera par la suite le choix des ressources à utiliser.

Libre à vous d’utiliser les objets les plus fous ! Du plus petit au plus grand, comme avec ce superbe tabouret terrarium qui vous donnera peut-être des idées 😉

Même s’il n’y a pas de limites en matière de taille ou de forme, il y a tout de même quelques contraintes !

  • Plus le contenant est spacieux, plus la température à l’intérieur sera modéré, l’implantation racinaire forte et la réserve d’eau grande. Un petit terrarium demande donc plus d’entretien et d’arrosages réguliers.
  • Une exposition de plus de 15 minutes au soleil pour un terrarium fermé est souvent destructrice pour les plantes. Dans le cas ou vous souhaitez réaliser un terrarium fermé, privilégiez les plantes qui apprécient l’humidité et l’air stagnant comme les fougères, plantes tropicales et mousses. Évitez les orchidées ou les succulentes qui ont davantage besoin d’un flux d’air frais et sec.

 

Le sol

Choisir la bonne composition de sol pour votre terrarium est une étape primordiale ! Au-delà de l’aspect esthétique, cette base permettra aux plantes choisies de se développer convenablement et respectera la philosophie globale de votre projet.

Terre, Sable, Gravier, le substrat aura donc son importance en fonction de l’univers : foret, plage, désert ou fantastique…

La plupart des plantes sont fournies avec suffisamment de terre dans leurs pots pour pouvoir les planter directement et que cela suffise.

Par contre si vous débuter avec de petites plantes ou de jeunes pousses, dans ce cas il peut être judicieux d’ajouter un mélange adéquat.

Quelques mélanges DIY

Un mélange sec pour les succlentes

La majorité des cactées et succulentes ont besoin d’un substrat au drainage rapide, composé de sable et de gravillons. Vous pouvez partir sur un mélange type composé de 2/5 de compost stérilisé, 1/5 de sable horticole et de 2/5 de perlite, gravier ou pouzzolane. Il existe aussi des mélanges tout faits pour cactus et succulentes.

Un mélange pour les plantes qui aiment l’humidité

Beaucoup de plantes d’intérieur telles que les Bégonias requièrent un bon drainage également, mais un bon mélange commercial peut faire l’affaire. Un mélange de qualité c’est basiquement 1/3 de compost, 1/3 de tourbe ou de fibre de coco et 1/3 de perlite ou pierre volcanique. Oubliez les mélanges contenant des agents humidifiants ou fertilisants

Le sable

Il existe un très grand nombre de minéraux disponibles à travers le monde en fonction des spécificités géologiques locales. Cela étant dit, il est aujourd’hui possible de se procurer tout ce que l’on veut de par le monde.

Faites un tour dans une boutique de loisirs créatifs, un magasin de jardinage, une animalerie ou encore une boutique de décoration. Vous y trouverez certainement ce qu’il vous faut. Sinon il reste Internet !

Vous pouvez sublimer un terrarium naturel à l’aide de sable légèrement coloré, de sable de quartz, d’hématite… Attention toutefois, n’utilisez pas de sable de plage, salé il détruira vos plantes. Faites attention également aux sables colorés artificiellement.

Utilisez différents sables

Sable de grenat

Un sable fin de couleur naturellement pourpre. Il est généralement vendu lavé, séché et tamisé

Sable d’hématite

Un sable fin et brillant, de couleur grise/noire composée principalement d’oxyde de fer.

Sable de quartz

Un sable fin couleur blanc crème assez facile à trouver en commerce.

Les pierres

Pour le gravier, cailloux et pierres c’est le même principe. Vous en trouverez en boutique ou au grès de vos ballades ! En fonction d’où vous vivez, vous pourrez dénicher des spécimens plus ou moins intéressants. Laissez donc un œil traîner et n’oubliez pas de choisir des pierres qui sont aussi belles sèches que mouillée. Ce n’est pas souvent le cas !

Vous pourrez facilement trouver de petites pierres blanches, des pierres de lave et autres pierres décorative dans un magasin de jardinage. Pensez également aux pierres de rivières, pierres polies et gemmes que vous pourrez trouver dans certaines boutiques spécialisées.

Attention, les prix pourront vite être élevés selon la beauté et la rareté des spécimens !

Utilisez différentes pierres

Pierre de lave

Faciles à trouver, elles ont un aspect irrégulier, dans des tons rouges bruns.

Bois fossilisé

Il existe de beaux spécimens de bois fossilisés multicolores, généralement incrustés de silicate comme le quartz et d’agate, qui se forment lorsque les matériaux sont enterrés et préservés sous les sédiments.

Pierres de rivières

Ce sont des roches douces, mates et polies. Il en existe une grande variété dans de nombreuses couleurs qui vont du gris, au vert, au blanc, à l’ivoire…

Pierres tachetées

Il existe des pierres tachetées qui ressemblent à des œufs d’oiseaux.

Créez votre « scène »

Comme vous le voyez les possibilités et choix de matériaux sont réellement sans fin. Lorsque vous choisissez un matériau pour votre terrarium, gardez à l’esprit la taille de votre contenant, mais n’ayez pas peur non plus d’utiliser des matériaux de grandes tailles qui peuvent même sortir du contenant.

En effet, certains matériaux sont plus décoratifs lorsqu’ils ne sont pas contenus dans l’espace, mais libres : des tiges de fleurs grimpants sur le contenant, des brindilles sortant de la bordure, des pierres et pièces d’artisanat faits mains qui pendent au bout d’un morceau de « Baker’s Twine »… Laissez libre court à votre imagination.

Comme toujours, dans le doute, veillez à vous renseigner avant de prélever des ressources en pleine nature et ne prenez que ce dont vous avez besoin !

Idées de matériaux à utiliser

Idées de plantes à utiliser

ateliers DIY