Découvrez l’interview de Camille

Aujourd’hui Yearn vous présente Camille, une jeune passionnée qui représente bien l’univers Twee. Blogueuse sur Cup Of Myself, et rêveuse, elle nous parle de son attirance et de son implication dans le monde du Do It Yourself.

Salut Camille ! Tout d’abord, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je suis donc Camille, jeune passionnée par la création de 24 ans. En dehors de cela, je suis assistante de direction chez Studio Plune, une agence de communication sur Nantes. En matière de création, je récupère tout ce qui me passe entre les mains pour les transformer. Comme on dit : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » !

Cela fait combien de temps que tu t’intéresses au DIY ? Comment t’y es tu mise ?

Pour tout t’avouer, je crée depuis ma petite enfance. Depuis que je suis capable de me servir de mes mains. Mon grand-père était un grand bricoleur et il m’a clairement influencée, inspirée et sensibilisée aux travaux manuels. Je n’ai su que plus tard, lors de mon voyage en tant que fille au pair en Angleterre, que la tendance existait et qu’elle s’appelait « Do It Yourself ».

Cup Of Myself

Nous avons remarqué que tu avais un charmant petit Blog, Cup Of Myself, peux-tu nous en parler ?

Concernant mon blog : suite à de nombreuses demandes de mon entourage, j’ai décidé de sauter le pas. Mon blog, c’est un peu comme ma nouvelle création. Les gens viennent voir ce que je fais et c’est gratifiant de pouvoir partager mes création à travers celui-ci.

« Cup Of Myself« , c’est le nom de mon blog. Pourquoi ? Car je suis une grande amatrice du British Lifestyle et tout particulièrement du thé 🙂 Si je devais en faire la traduction, ce serait « une partie de moi-même ». Cette partie-même que je souhaite vous partager.

Cup Of Myself

Quels conseils donnerais-tu aux « Twee » qui voudraient se lancer dans le  DIY ?

Pour se lancer dans le DIY, il faut être patient, minutieux, passionné, et faire travailler son imagination. Ensuite, ce n’est que du bonheur !

Cup Of Myself

Chez certaines Twee est un mode de pensée et une façon de vivre. C’est le cas pour toi aussi ?

Le DIY est pour moi un mode de vie. J’aime faire de tout : Couture, carterie, meubles… Je suis éclectique ! La création est pour moi indispensable, je ne compte pas mes heures devant l’une de mes créations. Je peux par exemple avoir tout d’un coup une idée et elle en devient une obsession… Telle qu’à 5h du matin je peux être prise d’une frénésie et la réaliser ! Et si je n’ai pas le matériel…. Je  me rends au magasin à l’ouverture !

Le DIY fait partie de moi finalement. Si on m’enlevait ça, je serais malheureuse.

Cup Of Myself

Un tel éclectisme est intéressant. Quel est ton style et surtout, quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

Je ne dirais pas que j’ai un style particulier, mais il faut bien avouer que la culture anglaise m’inspire énormément. Ils sont comment dire… très originaux là-bas ! Il suffit de les observer et d’imaginer toutes les possibilités qui nous sont offertes qu’on exploite rarement en France.

Je suis particulièrement fière de la commode qui appartenait à mes parents. Je l’ai relookée avec de jolies poignées ramenées du Camden Market en Angleterre ! Je suis également fière d’une jupe d’hiver que j’ai faite moi-même, avec pour ceinture une cravate qui appartenait à mon grand-père. Je suis également fière de ma collection vaisselle avec peinture sur porcelaine : mugs, théières avec tasse intégrée (encore un style anglais ! 😉 )

Finalement, j’aime réussir à reproduire des choses existantes, trouver un moyen, à ma manière de m’en rapprocher et y ajouter ma personnalité. Mais je pense que ce qui me définirait le plus, c’est ma capacité à réutiliser les choses, à travailler sur la récup.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’aime beaucoup vagabonder sur Pinterest. Je m’inspire des tendances et de ce qui se fait pour le tourner à ma sauce ou pour créer quelque-chose de totalement neuf.

Sinon non, je n’en ai pas particulièrement. Tout ce qui m’entoure m’inspire ! Lorsque je me balade et que je tombe sur un article qui me plaît, j’essaye de le reproduire moi-même, mais en y ajoutant bien sûr ma touche personnelle.

Zoom sur le phénomène « Twee »

ateliers DIY