Assurance vie : combien vais-je toucher ?

Vous avez souscrit à une assurance vie et vous vous demandez combien vous allez toucher lors de votre dénouement ou si vous décidez de racheter votre contrat ? Cet article a pour objectif de répondre à cette question en abordant les différents facteurs qui influencent le montant que vous percevrez, ainsi que les différentes options de sortie disponibles.

Les facteurs influençant le montant perçu

Plusieurs éléments entrent en compte dans le calcul du montant que vous toucherez au terme de votre assurance vie ou en cas de rachat :

  • Le capital investi : il s’agit du montant total des sommes que vous avez versées sur votre contrat. Plus ce montant est élevé, plus le capital final sera conséquent.
  • La durée du contrat : plus la durée de l’assurance vie est longue, plus les intérêts et les gains potentiels seront importants. À noter également que la fiscalité sur les gains devient avantageuse après 8 ans de détention.
  • Le type d’assurance vie : il existe deux principaux types d’assurance vie, en fonction des supports d’investissement choisis. Les contrats en euros garantissent un rendement minimum, tandis que les contrats en unités de compte (UC) présentent un potentiel de gains plus important mais comportent également un risque de perte en capital.
  • La performance des supports d’investissement : selon les supports choisis (fonds en euros, actions, obligations, immobilier…), la performance de votre contrat d’assurance vie variera. Les rendements des fonds en euros sont généralement moins élevés que ceux des unités de compte, mais ils sont garantis.
  • Les frais : les contrats d’assurance vie comportent généralement des frais de gestion, des frais sur versements et/ou des frais d’arbitrage. Ces derniers peuvent impacter le montant final que vous percevrez.
A lire aussi  Convertir l'or en devise : un guide complet pour les investisseurs

Les options de sortie d’une assurance vie

Lorsque vous souhaitez récupérer votre capital investi et les gains générés par votre assurance vie, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  1. Le rachat partiel ou total : il consiste à récupérer tout ou partie du capital et des gains de votre assurance vie avant le terme prévu initialement. Dans ce cas, les gains sont soumis à l’impôt sur le revenu ou à un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), ainsi qu’aux prélèvements sociaux. La fiscalité est plus avantageuse après 8 ans de détention du contrat.
  2. La sortie en rente viagère : cette option permet de transformer le capital accumulé en une rente versée jusqu’à la fin de vos jours. La rente est soumise à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des pensions et retraites, ainsi qu’aux prélèvements sociaux. Elle peut être intéressante pour bénéficier d’un revenu régulier et sécurisé tout au long de sa retraite.
  3. Le dénouement du contrat en capital : il intervient à l’échéance prévue initialement dans le contrat. Selon les conditions de votre assurance vie, vous pouvez percevoir un capital garanti majoré des gains réalisés sur les supports d’investissement choisis.

Exemple chiffré : combien vais-je toucher avec mon assurance vie ?

Prenons un exemple concret pour illustrer les différents montants que vous pouvez percevoir en fonction des options de sortie choisies. Imaginons que vous avez souscrit à une assurance vie avec un capital initial de 50 000 €, et que vous avez réalisé un rendement moyen annuel de 3 % sur une durée de 15 ans. Voici le calcul du montant final :

A lire aussi  Meilleur crédit conso : nos conseils pour trouver la meilleure offre

Capital final = Capital initial x (1 + rendement) ^ durée

Capital final = 50 000 € x (1 + 0,03) ^ 15 = 77 369 €

Dans cet exemple, le capital final s’élève à 77 369 €, soit un gain de 27 369 €. Si vous optez pour un rachat total après 15 ans, la fiscalité sera favorable puisque vous bénéficierez d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule ou de 9 200 € pour un couple soumis à imposition commune. Les gains imposables seront donc réduits.

Si vous choisissez la sortie en rente viagère, le montant annuel de la rente dépendra notamment de votre âge et de votre espérance de vie. Prenons l’exemple d’une personne âgée de 65 ans : selon les tables de mortalité en vigueur, son espérance de vie est d’environ 20 ans. La rente annuelle pourrait alors être calculée comme suit :

Rente annuelle = Capital final / Espérance de vie

Rente annuelle = 77 369 € / 20 = 3 868 €

Ainsi, dans cet exemple, la rente viagère annuelle s’élèverait à environ 3 868 €.

En définitive, combien vais-je toucher avec mon assurance vie ?

Le montant que vous percevrez au terme de votre assurance vie ou en cas de rachat dépendra principalement du capital investi, de la durée du contrat, du type d’assurance vie et des performances des supports d’investissement choisis. Les options de sortie (rachat partiel ou total, sortie en rente viagère, dénouement en capital) influenceront également le montant perçu et la fiscalité applicable.

Pour estimer précisément le montant que vous pouvez espérer toucher avec votre assurance vie, il est conseillé de consulter un conseiller en gestion de patrimoine qui pourra prendre en compte tous les paramètres spécifiques à votre situation et vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos objectifs patrimoniaux et financiers.

A lire aussi  Assurance vie : pourquoi est-elle si importante ?