Comment bien choisir son matelas ?

Le choix de son matelas est d’une importance capitale. En effet, il sera utilisé sur plus d’une dizaine d’années. Et bien que la définition d’un bon matelas diffère suivant les personnes, voici au moins quelques conseils de base qu’il serait nécessaire de suivre pour ne pas se tromper.

 

1-            L’accueil du matelas

D’accord, certaines personnes préfèrent les matelas fermes et d’autres les préfèrent moelleux. Mais tous s’accorderont à dire que l’accueil d’un matelas est tout de même d’une importance capitale. Alors de quoi s’agit-il ? L’accueil d’un matelas est en réalité la première sensation véhiculée par le matelas lors d’un contact avec la peau. Définissez vos critères concernant l’accueil du matelas que vous souhaitez. Ce dernier peut être enveloppant, dynamique, moelleux ou autre. Ce sont toutes les matières qui forment le matelas qui donnent les caractéristiques d’accueil de ce dernier. Donc ici, tout dépendra essentiellement de vos gouts. L’on reconnait généralement un matelas de qualité à ses matières du dessus, qui sont généralement de la mousse viscoélastique à mémoire de forme ou de la ouate.

 

2-            Le soutien du matelas

Une fois que vous aurez tâté l’accueil du matelas avec vos mains, vous devrez ensuite le tester en vous allongeant dessus. Le soutien du matelas est en fait la sensation ressentie une fois allongée sur le matelas. Vous saurez immédiatement que c’est le bon si la sensation procurée vous apporte le confort et le réconfort. Ici, c’est toujours subjectif, car toutes les personnes sont uniques. Il s’agira de déterminer si le soutien du matelas s’adapte à votre morphologie et à vos zones de pressions. Mais il est intéressant de noter que les zones de pression des femmes et des hommes ne sont pas les mêmes. Aussi, pour trouver un terrain d’entente, mieux vaut tester le matelas à deux, s’il s’agit d’un matelas pour un couple. Dans le cas où il s’agit d’un matelas une place, il serait préférable pour une personne de forte corpulence d’opter pour un matelas ferme. Mais cette fermeté du soutien peut être adoucie grâce à un accueil moelleux.

 

3-            L’aération du matelas

Beaucoup négligent ce critère qui est pourtant d’une importance capitale. En effet, l’aération du matelas tient un rôle dans la qualité de votre sommeil. Il faut savoir qu’en dormant, on perd environ un demi-litre d’eau par nuit. Le fait de disposer d’un matelas bien aéré est la garantie d’une évacuation optimale de toute cette humidité. De ce fait, vous n’aurez ni trop chaud ni trop froid et pourrez jouir d’un sommeil serein. Optez de préférence pour un matelas double face, présentant une face en laine et soie pour la période hivernale et une face en coton et lin la période de forte chaleur. Veillez à ce que le matelas choisi soit anti-transpirant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*