Opticien-lunetier : un métier d’avenir

Passionné par son métier, l’opticien-lunetier est une personne aux multiples talents. En effet, en plus d’une certaine dextérité qui vise au montage des verres et à leur manipulation, il doit également être un minimum pédagogue pour pouvoir conseiller son client sur la peau des lentilles. D’ailleurs, la relation client est prépondérante dans son métier et ce qui le poussera à développer sa fibre commerciale. Enfin, c’est également quelqu’un qui connaît les tendances de mode et qui saura orienter sa clientèle vers des modèles adaptés, en fonction de la morphologie du visage. C’est donc un métier passionnant mais aussi, extrêmement complet et qui à terme, peut déboucher sur de véritables opportunités de carrière. 

Comment devenir opticien-lunetier ?  

Pour devenir opticien-lunetier, il faudra de préférence justifier d’un cursus scientifique avec idéalement, la présentation d’un bac S. Toutefois, il faut savoir que les autres filières ne sont pas fermées à la sélection et qu’à force de travail, tous peuvent prétendre intégrer ce cursus. Car du côté de l’optique, il y a de véritables opportunités de carrière. À l’issue de leur formation, la plupart des opticiens travailleront en magasin ou peuvent par exemple devenir représentant pour une grande marque de lunettes. Quant aux autres, ils pourront même poursuivre leurs études en école d’ingénieurs de manière à pouvoir participer au développement de nouveaux produits. 

Quoi qu’il en soit, les formations après le bac pour devenir opticien lunetier sont consultables directement en ligne sur un site spécialisé. Généralement, le cursus adapté correspond à un BTS Opticien Lunetier en alternance qui s’étend sur deux ans. Disponible sur Paris, un stage de trois jours par semaine sera également demandé de manière à pouvoir lier la théorie à la pratique et commencer une première expérience professionnelle.  

Un métier de polyvalence 

Si vous avez choisi de vous orienter vers les métiers de l’optique, alors vous êtes certain de faire carrière ! En effet, c’est un secteur qui ne connaît pas la crise et qui surtout, offre à tous les professionnels une polyvalence particulièrement appréciable. Bien évidemment, la rigueur est un impératif dans la mesure où il faut systématiquement adapter la monture et travailler les verres. 

Mais à côté de cela, c’est également un métier qui vous ouvre les portes de tout le champ du relationnel. D’ailleurs, en magasin, la fibre commerciale est indispensable pour pouvoir séduire votre clientèle et lui proposer de nouveaux modèles. À côté de cela, vous avez également la possibilité de développer votre côté créatif puisque désormais, les lunettes sont devenues un véritable accessoire de mode. Du coup, impossible de passer à côté de la tendance dont il faut que vous vous inspiriez pour pouvoir conseiller vos clients. 

Venir en soutien à l’ophtalmologue 

De manière à pouvoir soulager les cabinets d’ophtalmologie, les opticiens-lunetier ont depuis 2007, la possibilité de réaliser des examens. De manière générale, on considère qu’ils viennent apporter un soutien incontestable aux ophtalmologues en apportant un suivi et surtout, le côté pédagogique pour orienter les clients. Ainsi, le public aura affaire à eux pour poser toutes leurs questions. De la prise en charge par les mutuelles à la conception de la monture en passant par l’essayage, le champ est vaste. C’est donc un métier particulièrement complet et qui nécessite plusieurs cordes à son arc mais qui à terme, peut ouvrir sur de réels débouchés. En effet, on estime qu’au départ, un jeune diplômé pourra être rémunéré entre 2000 € et 2300 € bruts pour 39 heures travaillées alors qu’avec quelques années d’expérience, cela peut vite monter à 3220 € pour 35 heures hebdomadaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*