La paella, une recette familiale

Ce qui est intéressant quand on devient parent, c’est qu’avec un peu d’imagination, il est possible d’allier l’éducatif à la créativité ludique. Et bizarrement, la cuisine est souvent écartée des activités que les parents pratiquent avec les enfants. Sans doute à cause des couteaux. Cependant, à notre époque, la mauvaise alimentation est la cause de plus en plus de problèmes de poids. Il est important que les parents sensibilisent les enfants. Ils doivent leurs apprendre à bien manger et à cuisiner avec du matériel adapté. Succès garanti, dans les relations parents et enfants, mais aussi dans l’assiette. 

Développer le sens du goût aux enfants

Il est de notoriété publique que les enfants adorent le sucre et n’apprécient pas tellement les légumes. Tout dépend de leur niveau de dépendance au sucre. Parce que finalement, beaucoup de légumes sont naturellement sucrés. C’est le cas des carottes, des petits pois et même des oignons. Donc certains plats familiaux comme la paella, sont parfaits pour faire manger des légumes aux enfants, en mettant en valeur leur goût naturellement sucré. La nature curieuse des enfants fera le reste. La cuisine est donc un talent, qu’il est utile de partager. Parce que finalement, les plus petits seront curieux de découvrir ce qu’ils ont préparé. 

Profiter de la curiosité des enfants pour favoriser la découverte des goûts

La curiosité est parait-il un vilain défaut. Mais tout bien considéré, il ne faut pas confondre curiosité et indiscrétion. Parce que, si la curiosité des enfants peut être exploitée pour les inviter à mieux manger, cela peut être grandement profitable à la santé publique. En effet, tout est question d’éducation finalement quand on y réfléchit. Le rapport de forces à table n’est jamais une bonne option. Les enfants ont tendance à se braquer facilement. Badigeonner les légumes de sauces à la tomate, c’est une invitation supplémentaire au sucre. Tandis que saisir des petits pois dans une fondue d’oignon produit un plat naturellement sucré. Et si l’enfant associe l’oignon à ce goût, il sera plus enclin à consommer des oignons.