Vacances en Bretagne

Sentez-vous cette brise fraîche qui rosit vos joues ? Il paraît que c’est le souffle d’un homme enfermé là depuis des siècles. Un homme, non, plutôt un enchanteur, issu de l’accouplement d’un démon et d’une pucelle. Brocéliande, c’est comme ça que se nomme cette forêt et c’est ici que Viviane, la fée, pas ma tante, aurait jeté un sort à Merlin, le célèbre enchanteur, et l’aurait à jamais fait prisonnier. Bienvenus, vous voilà arrivé à destination, sur cette terre d’histoire et de légendes : le Morbihan. Allez vite faire votre réservation dans un camping, la vie en plein air est vivifiante, je vous attends pour quelques pérégrinations.

Vous avez dit vieilles les pierres ?

Ça y est, vous voilà installé ? Allez, venez, montez dans la voiture, nous allons voir de vieilles, de très vieilles pierres. Sans doute difficile de voir plus anciens. Venez, nous allons à Carnac rendre visite à ses alignements de mégalithes bientôt inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Imaginez, du haut de ces 2934 menhirs 6 000 ans d’histoire vous regardent. Rien que ça, et tant pis pour les pyramides des Égyptiens. C’est ce que nous disent les préhistoriens. Mais la légende, elle, toute pleine de ses mystères, nous raconte que c’est ici qu’un saint, Cornely en l’occurrence, figea des soldats romains qui le poursuivaient. Vous y croyez vous ?

Entre cervoise et hydromel

Après Carnac et la préhistoire, pourquoi nous n’irions pas rendre visite aux Celtes qui leur ont succédé ? Non, Obélix, le vrai, ne taillait pas des menhirs : à son époque, c’était dépassé. Mais il est possible qu’il aimât l’hydromel. Alors allons à Lorient et assistons à son festival. Que sonnent les cornemuses et que passent les bagads. Ici, la culture celte arrive des quatre coins d’Europe. Oui, même d’Espagne et de plus loin encore. Prenez donc place à la terrasse de ce café et laissez vous envahir par ces mélodies fascinantes.