Comment faire pousser du CBD dans son jardin ?

La plantation de CBD est régie par de nombreuses règlementations. Cependant, avec la légalisation de ce produit, cela devrait devenir plus intéressant. Par ailleurs, quelques pieds de cannabis dans votre jardin ne feront pas beaucoup de mal en respectant bien les règles. Si vous souhaitez faire pousser du CBD dans votre jardin, voici comment faire.

Les différentes préparations indispensables

Comme toute autre plantation, produire du CBD dans son jardin nécessite quelques étapes à suivre. Cela commence notamment par différentes préparations.

  • Pour commencer, vous devez préparer le terrain. Pour assurer le bon développement de la plante, cette dernière a besoin d’espace. En effet, il faut laisser au minimum 1,5 mètre entre chaque pied de chanvre. De cette façon, les feuilles pourront pousser correctement. Concernant la méthode de plantation, vous avez deux options : soit les mettre directement dans le sol. Alors, assurez-vous de bien nettoyer l’emplacement et creuser un trou profond de 60 cm. Pour le semis, évitez la terre récupérée et préférez un substrat. Soit, vous mettez les graines de chanvre en pot, c’est la solution la plus pratique.
  • Il vous faut également acheter les graines. Afin d’être conforme aux règlementations, il est recommandé de les acquérir sur une plateforme spécialisée et agréée. De plus, dans un tel organisme, vous trouverez des instructions et des fertilisants permettant de garantir la réussite de votre plantation de CBD dans le jardin. De plus, vous pourrez ainsi être certain de trouver de bonnes variétés et les meilleures semences.
A lire aussi  Comment organiser un jardin communautaire

Pour la plantation des graines de CBD

Outre le choix de la terre et les espaces à respecter ainsi que le choix des graines, le timing de mise en terre est également très important. En effet, il s’agit d’un facteur qui a d’énormes impacts sur le développement de vos plantes. Ainsi, assurez-vous de bien choisir le moment de la plantation afin de leur garantir une bonne croissance. Le meilleur moment pour mettre les graines en terre est après les dernières gelées d’hiver. Donc, le mois dépend de votre résidence. Vous ne planterez pas au même mois si vous habitez dans les Alpes ou dans le sud du pays. Cela peut également varier en fonction de la situation géographique. Vous devez garder en tête que le cannabis ne peut pas survivre au gel. Lorsque vous avez fini la plantation, pensez à bien leur fournir assez d’eau.

Comment entretenir les pieds de CBD ?

Pour assurer son bon développement, le cannabis a besoin d’eau. Vous devez donc en fournir régulièrement à vos plantes tout en faisant attention de ne pas les noyer. Il est préférable de passer à l’arrosage le matin et en fin d’après-midi. Mais cela repose aussi sur votre type de sol ainsi que la variété de chanvre. Pour une saison, vous aurez besoin d’environ 80 à 160 litres d’eau. Il faudra également apporter des éléments nutritifs spécifiques. N’oubliez pas de bien surveiller l’apport en pH. Vous devez également désherber autour de vos plantes.

Anticiper la pollinisation et récolter les herbes

Si vous avez planté de nombreux pieds de cannabis, assurez-vous d’empêcher la pollinisation des plantes femelles. En effet, vous aurez ainsi de chanvre disposant d’un taux élevé de THC. En ce qui concerne la récolte, elle doit être préparée avec soin. Si la météo prévoit de fortes conditions météorologiques ou de gelées prématurées, n’attendez pas pour récolter vos herbes. Sinon, soyez bien patients et prenez uniquement les plantes bien assombries. De telles caractéristiques démontrent un bon taux de THC. Pour l’opération, utilisez un couteau propre et bien aiguisé. Il faut attendre que le cannabis sèche environ 5 jours avant de pouvoir les utiliser ou les consommer. Dans tous les cas, ne gâchez pas votre plaisir avec impatience.

A lire aussi  Comment fabriquer des pas japonais?